Assurance-chômage : l'Unédic prévoit la destruction de 230.000 emplois en 2021

Il y a 1 mois 29

L'Unédic, qui gère le régime d'assurance-chômage, a annoncé mercredi prévoir un déficit de 10 milliards d'euros en 2021, anticipant la destruction de 230.000 emplois la même année, sous l'effet de la fin des aides et d'une "conjoncture encore fragile" liée au coronavirus. L'organisme, qui présentait ses prévisions financières pour le régime d'assurance chômage à l'horizon 2022, indique dans un communiqué que le déficit du régime atteindra 6,4 milliards d'euros cette année-là. Cela porterait la dette à 70,6 milliards d'euros fin 2022, après 64,2 milliards fin 2021 et 54,2 milliards fin 2020.

Pour 2020, le déficit est de 17,4 milliards, l'Unédic soulignant que "ce ne sont pas les dépenses d'allocation chômage qui ont le plus pesé" mais que "plus de la moitié est imputable au financement de l'activité partielle". Celle-ci est prise en charge aux deux-tiers par l'Etat, un tiers par l'Unédic.

Près de 3 millions de chômeurs indemnisés 

En 2021, l'Unédic "fait l'hypothèse que les mesures de maintien de l'emploi devraient s'estomper dans le courant de l'année. La fin des aides et une conjoncture encore fragile entraîneraient la destruction de 230.000 emplois en 2021". Le nombre de chômeurs indemnisés serait ainsi "d'environ 2,95 millions de personnes fin 2021", poursuit l'organisme. 

En 2022 en revanche, le nombre de demandeurs d'emploi indemnisés "diminuerait de 125.000 grâce aux 210.000 créations d'emploi attendues, ce qui porterait le nombre de chômeurs indemnisés à environ 2,8 millions de personnes fin 2022. Le niveau de l'emploi reviendrait à son niveau de 2020 (19,4 millions)", ajoute l'Unédic.

Lire la Suite de l'Article