Catherine Marchal, comédienne dans "Ici tout commence" : "On a de la chance de travailler"

Il y a 10 mois 182

La comédienne interprète la cheffe Claire Guinot dans le feuilleton quotidien de TF1, qui fête son 100e épisode.

Catherine Marchal, comédienne, au 58e Festival de télévision de Monte-Carlo, le 15 juin 2018.Catherine Marchal, comédienne, au 58e Festival de télévision de Monte-Carlo, le 15 juin 2018. (VALERY HACHE / AFP)

Beaucoup étaient sceptiques sur la pertinence de lancer une nouvelle série quotidienne alors que la télé en comptaient déjà trois. TF1 a cru en ce projet d’installer un quatrième programme, à 18h30, juste avant Demain nous appartient. Ici tout commence est arrivé le 2 novembre et, 100 épisodes plus tard, le bilan est très positif : 3,9 millions de fidèles en moyenne chaque soir. "Je n’imaginais pas qu’autant de gens pouvait regarder une quotidienne ! Je n’anticipais pas non plus la nouvelle notoriété qu’on peut avoir. On entre tous les soirs chez les téléspectateurs, ça n’a rien avoir avec une série de quelques épisodes. C’est assez jouissif en fait.", raconte Catherine Marchal, qui incarne une cheffe étoilée, meilleure ouvrière de France, qui enseigne dans l’institut de gastronomie où se déroule l’intrigue de la série.

Ironie de l’histoire, l’actrice avoue son incompétence en cuisine ! Son personnage, Claire Guinot, est bienveillante et attentionnée, loin des rôles longtemps joués par Catherine Marchal : "On a les rôles qu’on mérite. Si j’ai fait des femmes dures et froides pendant longtemps, c’est peut-être que je ne montrais rien d’autre. On m’a proposé ce rôle sans passer de casting, c’est moi qu’on voulait. Ça, je n’arrive pas à m’y faire ! J’ai toujours l’impression qu’on s’est trompé."

Catherine Marchal s’était engagée pour une année, le temps de lancer Ici tout commence, mais progressivement, elle espère pouvoir refaire d’autres choses : "Comme il y a énormément de personnages sur la série, il y a toujours moyen d’en avoir un qui disparaît pour mieux revenir, donc on peut avoir des aérations pour faire d‘autres rôles, ce qui est essentiel pour moi. Je veux refaire de la mise en scène de théâtre… dès que ce sera possible." Avec des salles de spectacles fermées, la comédienne savoure toutefois sa "chance de travailler, malgré les contraintes sanitaires". "Ce qui manque, c’est la convivialité des fins de journée, comme dans toutes les professions. Chacun rentre chez soi après le tournage," conclut Catherine Marchal.

Catherine Marchal, comédienne, au 58e Festival de télévision de Monte-Carlo, le 15 juin 2018.Catherine Marchal, comédienne, au 58e Festival de télévision de Monte-Carlo, le 15 juin 2018. (VALERY HACHE / AFP)
Lire la Suite de l'Article