Ces généraux qui ont l’oreille des patrons

Il y a 1 année 211

Villiers, Finaz, Gallet : trois généraux, trois styles, trois auteurs. Pierre de Villiers, chef d’état-major poussé vers la sortie par Emmanuel Macron en juillet 2017, a transformé son départ fracassant en un phénoménal succès de librairie : 170 000 exemplaires pour « Servir », son premier livre publié chez Fayard. Fort de ce score, il s’est lancé dans un ouvrage plus managérial : « Qu’est-ce qu’un chef ? », toujours chez Fayard. Nouveau tabac. En trois ans, il a donné plus de cinquante conférences en entreprise. Chaque éditeur, depuis, cherche son militaire à la retraite pour en faire un essayiste à succès.

LIRE AUSSI Footeux, loyal mais démissionnaire : 7 choses à savoir sur le général Pierre de Villiers

Le vice-amiral Loïc Finaz, écrivain de marine, romancier et poète, plutôt conservateur, s’est laissé convaincre par Olivier Frébourg (éditions des Equateurs) de partager son expérience, dans « la Liberté du commandement. L’esprit d’équipage ».

Proche d’Anne Hidalgo comme d’Emmanuel Macron, le général Jean-Claude Gallet, ancien commandant de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris, sauveur de Notre-Dame, s’est laissé entraîner dans un touchant dialogue avec le journaliste R

Pour lire les 75 % restants,
testez l'offre à 1€ sans engagement.

Lire la Suite de l'Article