Covid-19 et confinements : le télétravail a permis aux salariés de gagner en aisance avec les outils numériques

Il y a 1 année 140

Un an après le lancement dans le grand bain du télétravail pour des millions de salariés, un premier bilan peut être tiré – et il est positif – sur la maîtrise des outils digitaux. Le travail à distance a permis à beaucoup d'améliorer leurs compétences en la matière.

--'--

--'--

Copié dans le presse-papier !

Un homme en télétravail participe à une viséoconference depuis son domicile. Photo d\'illustration.Un homme en télétravail participe à une viséoconference depuis son domicile. Photo d'illustration. (LOIC VENANCE / AFP)

Visioconférences, groupes de messageries instantanées, outils collaboratifs de partage de documents ou de gestion des flux de travail. Pour beaucoup de salariés, tout cela représentait des notions un peu floues, des techniques que certains dans l'entreprise utilisaient, mais qui n'étaient pas parvenues dans le quotidien de leur travail. Un an après, des progrès ont été faits. Pas moins de 40% des salariés affirment que leurs compétences digitales se sont améliorées au cours des différents confinements. C'est ce qui ressort d'une étude menée par le cabinet PWC, menée sur plus de 32 000 salariés dans 19 pays.

L'Institut luxembourgeois de recherches socio-économiques le dit : pour deux télétravailleurs sur cinq, la manipulation de ces outils était une première. La moitié des nouveaux travailleurs à distance ont utilisé la visioconférence alors qu'ils ne le faisaient jamais avant. C'est d'ailleurs Teams qui est le plus souvent utilisé, devant Zoom, loin devant Whatsapp et Google Meets. Enfin 40% ont découvert la gestion partagée de documents et 37% se sont mis à la messagerie instantanée, qui leur était étrangère.

Dans cette accélération de la digitalisation des entreprises – Satya Nadella, le patron de Microsoft, estime qu'on a réalisé "deux ans de digitalisation en deux mois" – les salariés disent à 77% qu'ils sont prêts à acquérir de nouvelles compétences et à se former complètement. Ils sont très optimistes sur l'issue de ce mouvement : 80% d'entre eux sont convaincus de pouvoir s'adapter aux nouvelles technologies sur leur lieu de travail.

Il y a une nette différence entre les salariés qui disposent d'un diplôme d'études supérieures et ceux qui n'en ont pas. Une différence du simple au double quand on leur demande si leur employeur leur donne des possibilités de se former au digital : 46% des mieux éduqués disent oui, contre 28% pour les autres.

Les auteurs de l'étude PWC attirent l'attention des pouvoirs publics sur le fait que l'amélioration des compétences digitales risque d'accroître les inégalités sociales, alors qu'elle devrait faire exactement le contraire.

Un homme en télétravail participe à une viséoconference depuis son domicile. Photo d\'illustration.Un homme en télétravail participe à une viséoconference depuis son domicile. Photo d'illustration. (LOIC VENANCE / AFP)
Lire la Suite de l'Article