Emploi: la reprise devrait être beaucoup plus rapide qu’après la crise de 2008

Il y a 1 année 166

Réservé aux abonnés

Le chômage partiel devrait éviter des destructions massives de postes en sortie de crise.

Selon une étude publiée par S&P, le chômage ne devrait pas dépasser 8,7 % dans la zone euro à la fin 2021. 13991942/paris pao - stock.adobe.com

Et si la casse sociale était évitée à la sortie de la crise? La reprise du marché de l’emploi devrait être beaucoup plus rapide qu’à l’issue de la crise financière de 2008, à en croire une étude publiée par S&P Global Ratings. «Il avait alors fallu sept ans à la zone euro pour retrouver son niveau d’avant la crise. Cette fois, cela ne devrait prendre que quatre ans», prévoit Marion Amiot, économiste de l’organisme. Le niveau d’emploi de 2019 devrait donc être rattrapé en 2023. Entre-temps, la hausse du chômage, inévitable, serait limitée à deux points. Selon S&P, le chômage ne devrait pas dépasser 8,7 % dans la zone euro à la fin 2021.

À lire aussi :Chômage: bilan en demi-teinte pour les dispositifs d’aide à l’emploi

Corroborant cette analyse, la Banque de France a révisé mardi à la baisse son anticipation du taux de chômage à 9,5 % à la fin de l’année, au lieu de 10 % attendus précédemment.

On le constate dans la comparaison des courbes du PIB et de l’emploi en 2020 : la chute d’activité a été bien plus prononcée que celle de l’emploi. Le taux de chômage dans la zone

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 75% à découvrir.

Abonnez-vous : 1€ le premier mois

Annulable à tout moment

Déjà abonné ? Connectez-vous

Emploi: la reprise devrait être beaucoup plus rapide qu’après la crise de 2008

S'ABONNER

S'abonner

Lire la Suite de l'Article