Économie Distribution / agroalimentaire

Alors que le groupe d’agroalimentaire français prévoit de supprimer 2 000 postes dans le monde, son PDG a inauguré, mardi 26 janvier, ses nouveaux locaux à Rueil-Malmaison.

Comme l’enfant lève les yeux pour regarder l’étoile, le passager du RER A débarqué sur les quais de la station Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine) découvre en élevant son regard le nom « Danone », accompagné du fameux logo et de sa signature, « One Planet, One Health ». Ils s’affichent modestement au sommet d’un imposant immeuble blanc à grandes verrières et larges courbes.

« Bienvenue sur le site de Rueil Ma-Maison », les visiteurs venus assister à l’inauguration du siège de Danone France, mardi 26 janvier, étaient accueillis par ce message. Les clés de sa nouvelle « maison », le groupe d’agroalimentaire français les a reçues en octobre 2020, après avoir signé un bail de douze ans. Le bâtiment fait 25 000 m2 répartis sur 7 étages. « C’est le plus grand siège de Danone dans le monde, avec une capacité de 1 700 personnes », a souligné Emmanuel Faber, PDG du groupe.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Le PDG de Danone sous pression d’un fonds activiste

Pour l’heure, en ces temps de coronavirus, avec au mieux un jour de travail hebdomadaire au bureau, les nombreux lieux de convivialité, restaurant, cafétérias, espaces de travail en groupe, sont dépeuplés. Mais qui seront, à terme, les « Danoners » détenteurs du badge d’accès à ce siège ? La question mérite d’être posée alors que l’entreprise traverse une période troublée.

Sous pression

Fin novembre, le PDG a dévoilé un plan de restructuration avec à la clé 2 000 suppressions de postes dont 500 en France. L’enjeu : renouer avec la croissance et augmenter la rentabilité. Il a également annoncé que le siège mondial quitterait son site historique parisien. « Cela va se traduire probablement, mais c’est encore à l’étude à ce stade, par un rapprochement des équipes du siège du boulevard Haussmann avec ce qui est devenu notre vaisseau amiral à Rueil-Malmaison. Nous réfléchissons aussi à des tiers-lieux où les équipes pourraient se retrouver près de leur domicile », explique M. Faber. Il ajoute que les discussions sont en cours avec les partenaires sociaux et reconnaît que, dans le plan, « il n’y aura pas que des départs volontaires ».

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Danone prévoit la suppression de 2 000 postes, dont près de 400 en France

Le patron de Danone est sous la pression des investisseurs, alors que le cours de Bourse a fondu d’un quart en 2020. Parmi eux, Bluebell Capital. Dans un courrier envoyé aux administrateurs en novembre, ce fonds activiste demandait un changement de gouvernance avec le départ de M. Faber et la dissociation des fonctions de président et de directeur général. « Poser un lieu de travail, d’inventivité comme celui-ci est un signe très fort d’optimisme pour ceux qui travailleront après nous, en tout cas après moi », a lancé M. Faber.

Laurence Girard

Contribuer

Services

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

Découvrir les offres multicomptes

Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

Comment ne plus voir ce message ?

En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

Y a-t-il d’autres limites ?

Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

Vous ignorez qui est l’autre personne ?

Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.