Grippe aviaire : dans les Pyrénées-Atlantiques, certains éleveurs refusent l'abattage des canards de race Kriaxera

Il y a 1 mois 8

Les éleveurs de cette race Kriaxera refusent que leurs animaux sains soient tués et mettent en avant la résistance de cette race.

Dans les Pyrénées-Atlantiques, des éleveurs se disent prêts à s'opposer à l'abattage de leurs canards de race Kriaxera, malgré les précautions sanitaires de "dépeuplement" imposées par le ministère de l'Agriculture, rapporte France Bleu Pays Basque mercredi 27 janvier. Il s'agit d'un vide sanitaire à 5 km de tout foyer confirmé de grippe aviaire H5N8 dans lequel tous les volatiles doivent être abattus.

Les éleveurs de cette race Kriaxera refusent que leurs animaux sains soient tués et mettent en avant la résistance de cette race. Ce mardi, les éleveurs de cette race locale ont eu un entretien en visio-conférence avec le préfet des Pyrénées-Atlantiques pour lui demander d'être exemptés d'abattage.

Des tests qui prouvent, d'après eux, que cette race est beaucoup plus résistante au virus H5N8 et que les canards infectés ne développent pas de signes cliniques de la maladie. Longtemps préservé de l'épisode grippal, le Pays basque a été touché par un premier foyer dans un élevage de la commune de Lichos il y a quelques semaines.

En 2017, les éleveurs s'étaient opposés aux services vétérinaires aux éleveurs qui refusaient l'abattage. Comme en 2017, ces professionnels se disent prêts à désobéir. "On réfléchit à ce qu'on va faire : laisser faire l'administration ou alors défendre nos convictions, appeler les copains et résister", lance une éleveuse, Agnès Sallaberry.

112 000 canards éliminés dans les Pyrénées-Atlantiques au 22 janvier. Plus de deux millions d'animaux d'élevage, essentiellement des canards dans les Landes, ont été abattus depuis décembre en France.

Lire la Suite de l'Article