Laurent Fréchet, restaurateur : «Je suis moins optimiste qu’après le premier confinement»

Il y a 1 année 116

Réservé aux abonnés

LES PETITS PATRONS À L'HEURE DU COVID (4/6) - Depuis un an, Laurent Fréchet, patron de restaurant, tente de sauver le travail d'une vie mis en péril par la crise sanitaire. Et ce alors que l'horizon ne s'est pas éclairci pour la restauration.

Laurent Fréchet est responsable de cinq restaurants parisiens.

Laurent Fréchet est responsable de cinq restaurants parisiens. Le Figaro

Le 17 mars 2020, la France se confinait et leur entreprise se retrouvait dans une situation inédite. Comment ont-ils vécu cette année faite de fermetures, d’espoirs de réouverture, de réorganisations ? Le Figaro a pris des nouvelles de petits patrons dans la tourmente.


C’était un samedi soir presque comme les autres. Laurent Fréchet avait quitté son restaurant, le Baltard au Louvre, après le rush pour rejoindre des amis dans une cave à vin-bar parisienne. Ce n’est qu’en arrivant que ses proches lui ont expliqué ce qui s’est joué ce soir-là : le premier ministre Édouard Philippe a pris la parole vers 20 heures pour annoncer la fermeture des bars, des restaurants et des boîtes de nuit le soir même, à minuit. Nous sommes le 14 mars. La soirée entre amis est avortée, l’entrepreneur de 49 ans doit contacter les équipes des cinq restaurants qu’il dirige, les prévenir, prévoir la suite. Laurent Fréchet a l’impression de flotter. « Je suis entrepreneur car j’aime avec le contrôle, être

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 88% à découvrir.

Abonnez-vous : 1€ le premier mois

Annulable à tout moment

Déjà abonné ? Connectez-vous

Laurent Fréchet, restaurateur : «Je suis moins optimiste qu’après le premier confinement»

S'ABONNER

S'abonner

Lire la Suite de l'Article