Le géant américain Boeing frappé par une nouvelle catastrophe industrielle

Il y a 6 jours 8

Réservé aux abonnés

Les Boeing 777 équipés de moteurs Pratt & Whitney sont cloués au sol après un grave incident.

Samedi, des débris du moteur du Boeing 777 d'United Airlines, reliant Denver à Honolulu, sont tombés sur une zone pavillonnaire de Broomfield, dans le Colorado, après l'incendie du réacteur.

Samedi, des débris du moteur du Boeing 777 d'United Airlines, reliant Denver à Honolulu, sont tombés sur une zone pavillonnaire de Broomfield, dans le Colorado, après l'incendie du réacteur. Michael Ciaglo/AFP

Boeing n'avait pas besoin d'une affaire de plus, alors qu'il tente de surmonter une série de crises sans précédent qui se sont soldées par près de 12 milliards de dollars de pertes l'an dernier. Voilà que l'avionneur et les régulateurs de plusieurs pays demandent aux compagnies exploitant le modèle 777 équipé de moteurs Pratt & Whitney PW4000 de clouer l'appareil au sol. Cela fait suite au spectaculaire incendie de réacteur sur un avion de ce type au-dessus du Colorado, samedi 20 février.

À lire aussi :Incident au Colorado: tous les Boeing 777 équipés du moteur en cause immobilisés, indique le groupe

Seulement 69 exemplaires de l'avion sont concernés. Les 59 autres se trouvaient déjà immobilisés en raison de l'effondrement du trafic aérien depuis un an. Pour autant l'affaire ramène le projecteur sur Boeing et son partenaire motoriste, Pratt & Whitney. Les Boeing 777 équipés de moteurs General Electric et Rolls Royce, en revanche, ne sont pas concernés. Au cours du week-end, Boeing est intervenu immédiatement alors que les régulateurs américain, ­japonais et coréen se sont alarmés de l'incident grave

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 82% à découvrir.

Abonnez-vous : 1€ le premier mois

Annulable à tout moment

Déjà abonné ? Connectez-vous

Le géant américain Boeing frappé par une nouvelle catastrophe industrielle

S'ABONNER

S'abonner

Lire la Suite de l'Article