Le short n'est plus à la mode

Il y a 1 mois 19

Quel est le point commun entre Klépierre, Ambu, Unibail, Cineworld, Varta, Pearson et ISS A/S ? Ce sont des valeurs qui figurent dans le haut du palmarès boursier européen ce matin, avec des gains qui dépassent 10% pour certaines d'entre elles. Mais savez-vous pourquoi elles brillent à ce point ce 27 janvier ? Parce que ce sont les valeurs parmi les plus vendues à découvert actuellement en Europe, comme l'illustre le graphique qui suit, produit par Liberum : 

Short Europe

Et pourquoi les titres les plus shortés flambent-ils ? Parce que les investisseurs sont à l'affût de toutes les exubérances du marché et qu'ils ont bien vu qu'une puissante communauté de traders a décidé de faire leur fête aux vendeurs à découvert aux Etats-Unis. Tout est parti de l'affaire Gamestop dont nous avons déjà parlé dans ces colonnes : un puissant forum Reddit dédié à l'investissement a décidé que l'enseigne de vente de jeux vidéo ne méritait pas le traitement qui lui a été infligé par les fonds baissiers. Un peu comme les traders de Robinhood avaient, il y a quelques mois, offert un baroud d'honneur à Hertz. D'autres titres nord-américains ont depuis le début de la semaine fait l'objet d'un courant acheteur destiné à dézinguer les vendeurs à découvert.

Le mouvement a donc traversé l'Atlantique en se reportant sur les valeurs les plus vendues à découvert de la cote. Si l'on se fie aux données de Liberum, ces valeurs sont Petrofac, Cineworld, Pearson, J Sainsbury, Homeserve, Future Plc, WM Morrison, Vodafone et Auto Trader au Royaume-Uni et Evotec, Just Eat Takeaway, Unibail, Klépierre, BE Semiconductor, Samhallsbyggnadsbolaget I Norden AB, ISS A/S, Elekta, Valmet et Ambu.

Lire la Suite de l'Article