Malgré des recettes 2020 en berne, Rieter voit le bout du tunnel

Il y a 4 semaines 14

Zurich (awp) - Le fabricant de machines textiles et composants Rieter a subi un recul important des recettes et des entrées de commandes en 2020, le premier semestre ayant particulièrement pâti de la crise pandémique. La chute est encore plus lourde que celle crainte par les analystes et les résultats devraient s'en ressentir. Avec la reprise des commandes, l'exercice 2021 s'annonce meilleur.

En 2020, les ventes ont plongé de 25% sur un an à 573,0 millions de francs suisses, indique mercredi le groupe winterthourois. En monnaies locales, le recul atteint 23%. Les trois divisions affichent des replis similaires, notamment la plus importante, Machine & Systems, dont les revenus se sont repliés de 24% (-23% en monnaies locales) à 295,8 millions. La Turquie (+83% en francs suisses) mise à part, l'ensemble des régions ont vu leur recettes fondre entre 37% et 49%.

Les entrées de commandes se sont inscrites à 640 millions de francs suisses, ce qui représente une contraction de 31% ou 29% en monnaies locales, précise le communiqué. Cette tendance baissière a concerné les trois divisions. Rieter a perçu un rebond aux 3e et 4e trimestres. A fin 2020, le carnet de commandes de Rieter était garni à hauteur de 560 millions de francs suisses, davantage que les 500 millions douze mois auparavant.

Les chiffres sont globalement inférieurs à ceux escomptés par le consensus AWP.

Sous le seuil de rentabilité

En termes de résultats, la direction table sur une marge opérationnelle après intérêts et impôts (Ebit) de quelque -15% des ventes, contre 11,2% en 2019. La marge bénéficiaire nette est attendue à -16% (6,9% l'exercice précédent). Les états financiers complets seront présentés le 9 mars.

De nouvelles mesures d'économie ne sont pas à l'ordre du jour. "Nous voulons garder nos employés dans l'optique de la reprise. Réduire les capacités ne fait pas partie de notre stratégie", a expliqué le directeur général Norbert Klapper lors d'une visioconférence. Les usines de Rieter fonctionnant actuellement à 80%. En avril dernier, le taux avait chuté à 30%.

Au 30 décembre, les liquidités du groupe atteignaient 280 millions de francs suisses.

Pour le premier semestre 2021, les recettes devraient se situer sous le seuil de rentabilité. Le plongeon du chiffre d'affaires subi en 2020 n'a pas entamé la confiance de M. Klapper. "Le développement des entrées de commandes au quatrième trimestre est un signe clair d'une reprise sur nos marchés". Les risques d'essuyer une perte cette année ne "sont pas très élevés", a assuré le patron.

Rieter annonce par ailleurs une nomination à la direction générale. Dès le 1er mars, Roger Albrecht prendra la tête de Machines & Systems, succédant à Carsten Liske.

Vontobel se réjouit de la reprise perçue dès le 3e trimestre, qui dope les investissements et la demande en pièces détachées. La hausse des prix du coton a soutenu les prises de commandes au 4e trimestre, bien que celles-ci se situent à un faible niveau. La visibilité demeure ténue.

A 12h55, l'action Rieter perdait 5,3% à 89,10 francs suisses, dans un SPI en recul de 0,49%.

fr/nj

Lire la Suite de l'Article