Pourquoi on n’a pas fini d’entendre parler de la réforme de l’assurance-chômage

Il y a 10 mois 157

Économie

La Cour des comptes alerte sur la situation financière alarmante de l’Unedic. L’État va devoir faire un geste, mais de nouvelles économies sont à prévoir.

Le chomage partiel a permis de limiter l'augmentation du chomage, mais il coute tres cher.

Le chômage partiel a permis de limiter l'augmentation du chômage, mais il coûte très cher.   © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Par

La très controversée réforme des règles d'indemnisation du chômage a beau avoir été annoncée très récemment, la Cour des comptes alerte, dans son rapport public annuel, sur la nécessaire poursuite du redressement financier des comptes de l'assurance-chômage dans les années qui viennent. De nouveaux tours de vis sont donc à prévoir pour améliorer la situation financière du régime.

La crise sanitaire a évidemment lourdement pesé sur les comptes de l'Unedic. Selon les prévisions de cet organisme géré de façon paritaire par le patronat et les syndicats, le déficit annuel du régime d'assurance-ch...

Vous lisez actuellement : Pourquoi on n’a pas fini d’entendre parler de la réforme de l’assurance-chômage

Agrandir le texte

Réduire le texte

Imprimer

Commenter

Ajouter aux favoris

Envoyer par email

Soyez le premier à réagir

Lire la Suite de l'Article