Qui est ce Couche-Tard qui met Bercy en colère en voulant racheter Carrefour ?

Il y a 3 jours 12

Et une intervention politique de plus dans une opération qui serait peut-être passée comme une lettre à la poste avant le Covid et le grand retour de l’Etat dans tous les rouages de l’économie française. Bruno Le Maire, le désormais très populaire ministre de Bercy, qui était jusqu’à l’an dernier un grand libéral rêvant de privatiser toutes les entreprises publiques, vient de glisser un gros caillou dans le mariage qui s’esquissait entre le géant français Carrefour et un Canadien inconnu « alimentation Couche-Tard ». Dans l’émission « C à Vous », le ministre s’est déclaré « a priori pas favorable » à ce rapprochement. Il est vrai qu’il concerne le principal employeur privé du pays, devenu stratégique depuis qu’il a assuré la livraison de beurre et de papier hygiénique aux Français confinés. Le voir passer sous contrôle québécois, même francophone, semble choquer Bercy.

La surprise est d’autant plus forte que jusqu’à hier matin, bien peu en France connaissaient la chaîne « Alimentation Couche-Tard ». C’est pourtant une enseigne emblématique outre-Atlantique. Les néons bleu blanc rouge de ce « dépanneur » - supérette de proximité dans la langue québécoise - brillent jour et nuit le long des autoroutes et dans les périphéries de villes, le plus souvent flanqués de pompes à essence. Ce matin, l’enseigne s’est fait un nom dans l’Hexagone en proposant au géant français de la distribution Carrefour un « rapprochement » déjà qualifié d’« amical » entre les deux entreprises, même si el

Pour lire les 86 % restants,
testez l'offre à 1€ sans engagement.

Lire la Suite de l'Article