VIDEO. Covid-19 : "On a eu une guerre, il faut en assumer les charges", assure François Bayrou

Il y a 1 mois 15

"On a besoin d’un 'Plan Marshall' pour reconstruire", assure le haut-commissaire au Plan qui propose de ne commencer à rembourser la dette qu’à partir de 2030.

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

"Avant nous, aucune génération n’a eu cette chance de pouvoir se reconstruire en empruntant à 0%", a expliqué jeudi 25 février sur franceinfo, François Bayrou. Le haut-commissaire au Plan réclame "un plan Marshall", remboursé dans une dizaine d’années, pour sortir de la crise du coronavirus. Une proposition qu’il a faite mercredi devant le Conseil économique, social et environnemental.

"Il y a une très grande inquiétude des Français sur la dette, a expliqué François Bayrou. Cette dette, c’est la réponse d’urgence, une réponse de guerre qu’il fallait apporter parce que nous étions devant une menace de vie ou de mort pour la société française."

Quand il y a une guerre, vous ne faites pas des comptes, vous achetez tout le matériel qu'il faut pour repousser l'envahisseur et sauver le pays. C'est ce qu'on a fait.

François Bayrou

à franceinfo

"On a dépensé 86 milliards d’euros en 2020 pour aider les commerçants et les industriels à faire face à la crise, prendre en charge des salaires, des charges sociales, proposer des emprunts. On devrait dépenser au moins autant jusqu’à la sortie de la crise. Ce sont des chiffres vertigineux parce que la situation est vertigineuse", a constaté le haut-commissaire au Plan.

François Bayrou propose de ne commencer à rembourser cette dette, générée par la politique du "quoi qu’il en coûte", qu’à partir de 2030. Il souhaite dans le même temps une "reconquête de l’appareil productif" : "La France est désarmée dans un certain nombre de secteurs. On a failli manquer de produits pharmaceutiques. On voit aujourd'hui les difficultés avec le vaccin. Il y a en France une absence sur des marchés essentiels de notre vie de tous les jours. Nous avons un déficit du commerce extérieur qui fait peur, alors que d’autres pays sont au moins à l’équilibre."

L’actuel maire de Pau réclame donc un "plan Marshall", à l'image du programme américain de prêts pour rebâtir l'Europe après la Seconde Guerre mondiale. "On a eu une guerre, il faut en assumer les charges et aujourd’hui on a besoin d’un 'Plan Marshall' pour reconstruire. Nous pouvons emprunter à taux zéro grâce la Banque centrale européenne", a-t-il expliqué.

Avant nous, aucune génération n’a eu cette chance de pouvoir se reconstruire en empruntant à zéro pour cent. Cet emprunt est justifié car il faut préparer l’avenir, notre économie et nos équipements.

François Bayrou

à franceinfo

Selon le haut-commissaire au Plan, le pays se trouve à un moment-clé, alors que les modes de production sont en train de changer partout dans le monde : "Notre pays sait produire des satellites, des fusées, des avions, des sous-marins nucléaires [...]. On a tout ce qu’il faut au sommet de la pyramide de production, mais rien en bas. Si vous savez produire des fusées, normalement vous devez pouvoir produire des appareils électroménagers. Depuis des décennies on pointe du doigt le coût du travail, mais il est en train de décroître grâce à la robotique."

François Bayrou a présenté son idée au président de la République il y a quelques semaines, "je pense qu’il est intéressé", a conclu le haut-commissaire au Plan.

François Bayrou, Haut-commissaire au Plan, invité de franceinfo jeudi 25 février 2021.François Bayrou, Haut-commissaire au Plan, invité de franceinfo jeudi 25 février 2021. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)
Lire la Suite de l'Article