Delhommais - Le mirage de la souveraineté économique

Il y a 5 jours 10

Débats Les éditorialistes du Point L'éditorial de Pierre-Antoine Delhommais

ÉDITO. Parfaitement irréaliste, la production sur le territoire français de tous les biens et services est une garantie de pénuries plus que d’autosuffisance.

Salon du Made in France.

Salon du Made in France. © Bruno Levesque / MAXPPP / IP3 PRESS/MAXPPP
Par

Il y a d'ores et déjà de bonnes raisons de s'inquiéter de la tournure que pourraient prendre les débats économiques lors de la prochaine élection présidentielle, avec le risque élevé de voir la démagogie l'emporter et les marchands d'illusions faire de juteuses affaires. Par exemple en expliquant qu'il suffirait de taxer les riches pour rembourser la dette, d'augmenter le nombre de fonctionnaires pour rendre l'État plus performant ou bien encore de fermer les frontières pour relancer l'industrie.

On peut même craindre le pire en constatant que plus aucun leader politique n'ose prononcer le m...

Vous lisez actuellement : Delhommais - Le mirage de la souveraineté économique

Agrandir le texte

Réduire le texte

Imprimer

Commenter

Ajouter aux favoris

Envoyer par email

De Gaulle - Penser, résister, gouverner

Son nom est devenu synonyme d’une France libre et puissante. De Gaulle, l’homme de l’appel du 18 juin s’est imposé dans l’histoire d’abord comme un rebelle, un résistant puis comme un leader politique charismatique, en France comme à l’étranger. Adoré, haï du temps de sa présidence, il est devenu après sa mort un mythe, un idéal d’homme politique qu’à droite comme à gauche on se prend à regretter.

Soyez le premier à réagir

Lire la Suite de l'Article