Nouvelles restrictions, "plan Marshall", proportionnelle au Parlement... Le "8h30 franceinfo" de François Bayrou

Il y a 1 mois 22

Le haut-commissaire au Plan et président du MoDem était l'invité du "8h30 franceinfo" jeudi 25 février 2021.

--'--

--'--

Copié dans le presse-papier !

François Bayrou, haut-commissaire au Plan, et président du MoDem, sur franceinfo jeudi 25 février 2021.François Bayrou, haut-commissaire au Plan, et président du MoDem, sur franceinfo jeudi 25 février 2021. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

François Bayrou, haut-commissaire au Plan et président du MoDem était l'invité du "8h30 franceinfo" jeudi 25 février 2021. Nouvelles restrictions, "plan Marshall", proportionnelle au Parlement... Il répond aux questions de Lorrain Sénéchal et de Jean-François Achilli.

Covid-19 : "On ne peut pas mettre tout un pays sous cloche ad aeternam"

François Bayrou a d'abord été interrogé sur franceinfo sur la situation sanitaire qui se dégrade en France et sur les nouvelles restrictions mises en place dans plusieurs territoires, comme à Nice et à Dunkerque. "On ne peut pas mettre tout un pays sous cloche ad aeternam" pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, a estimé le haut-commissaire au Plan.

"Le gouvernement est prêt à prendre des mesures ciblées locales (…) La ligne de la souplesse en face des réalités locales, en face de la réalité de l'épidémie, est une bonne et juste ligne", a-t-il jugé, alors que des confinements partiels vont être mis en place dans les Alpes-Maritimes et à Dunkerque.

Il faut un "plan Marshall" afin de "reconquérir l'appareil productif français"

Le haut-commissaire au Plan a également plaidé sur franceinfo pour un "plan Marshall" afin de "reconquérir l'appareil productif français", durement touché par la crise liée au Covid-19. 

"Nous devons nous fixer comme impératif de reconquérir la capacité de l'appareil productif français, a argumenté François Bayrou. Pour moi, c'est un plan Marshall. C'est l'équivalent. On a eu une guerre, il faut assumer la charge de cette guerre contre le virus, et on a aujourd'hui besoin d'un plan Marshall pour reconstruire", a-t-il expliqué.

S'il n'y a pas de proportionnelle au Parlement, il y aura "une crise démocratique assurée et garantie"

Le président du MoDem a enfin été interrogé sur sa demande d'introduire une dose de proportionnelle aux élections législatives afin de mieux représenter les différents partis politiques en France. "Vous voyez bien que le président de la République fait en sorte qu’il y ait une réflexion sur ce sujet et il a bien raison", a-t-il d'abord répondu.

Pour François Bayrou, il y a "la base des citoyens du pays qui ne [se] reconnaissent pas, qui ne participent plus aux élections (...) et on devrait être obsédés par le fait d'en chercher les causes". Et pour le centriste allié d'Emmanuel Macron, la cause est que ces citoyens "ne se sentent pas représentés".

La proposition que je fais elle est toute simple, les Français sont égaux devant la représentation. Et ils seront tous représentés au Parlement, qu'ils soient des partis majoritaires ou des partis minoritaires

François Bayrou

franceinfo

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du jeudi 25 février 2021 :

François Bayrou, haut-commissaire au Plan, et président du MoDem, sur franceinfo jeudi 25 février 2021. François Bayrou, haut-commissaire au Plan, et président du MoDem, sur franceinfo jeudi 25 février 2021. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)
Lire la Suite de l'Article